Hope's Requiem


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Combat de l'île aux 5 Collines

Aller en bas 
AuteurMessage
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:45

Les très Vertueux Paragons de l’Ordre des Dragons Immaculés


Oliurni, « le 6e parangon », humain.
Angoirna la Douce, Parangon, Dragon de l’Eau,
Rajak l’Etincelle Noire, Parangon, Dragon du Feu,
Hogro la Montagne, Parangon, Dragon de la Terre,
Hashingara le Sage, Parangon, Dragon du Bois,
Olian l’insaisissable, Parangon, Dragon de l’Air.

Depuis quelques semaines, Oliurni avait des doutes sur sa mission ou du moins, sur les méthodes de certains de son ordre. Après tout, il venait tout juste de fêter ses 20 ans et son innocence prenait le pas sur l’expérience des Exaltés qui avaient tous plus d’une centaine d’années. Il avait décidé de laisser échapper un anathème car au plus profond de lui, il n’avait senti aucune animosité en lui, juste de la douleur.
Mais en tant que protégé du chef de l’Ordre des Dragons Immaculés, il ne devait et ne pouvait qu’obéir. Et puis, il était né uniquement pour servir les Dragons. Empli de ces doutes et afin d’éviter des dissensions au sein de son ordre, il avait décidé de se retirer sur l’île au 5 collines, une île située au large à l’Ouest du Royaume pour méditer et essayer d’entrapercevoir sa voie.
Afin de forger son corps et son esprit, le jeune adepte de l’Ordre passait ses journées, seul, à s’entraîner et méditer au plus près du volcan « Ashara ». Cette île était réputée comme étant l’un des endroits les plus hostiles de Création à part le Grand Sud. Mais surtout, le Dragon du Feu était apparu de ce volcan.

Cette île avait également la propriété d’avoir été touchée par les ondes du Chaos après la Grande Contagion et n’était plus que l’ombre d’elle même. Les oasis pleines de vie faisaient place à une plaine aride dont la seule attractivité était les geysers de vapeurs sulfureuses et toxiques qui émergeaient un peu partout, le tout flanqué par les 5 pics, volcans aux pentes acérées.

Tandis qu’Oliurni continuait de méditer, avant même leur apparition, il sentit l’aura effroyable des membres les plus puissants de son ordre Les Très Vertueux Parangons. Cinq silhouettes habillèrent la cavité du volcan le sur plongeant.
Les Dragons resplendissaient tous vêtus de leurs armures de Jade.
« Oliurni, nous avons décidé de t’éprouver, annonça le dénommé RAJAK, l’Étincelle Noire ». L’Impératrice avait choisi ce nom car il avait réussi seul à repousser une centaine de barbares dans les contrées du Sud ne laissant que des cadavres calcinés.
« Beaucoup trop de rumeurs te désignent comme étant le 6e Parangon. Mais, il ne peut n’y avoir que nous 5 ; il n’y a jamais eu que 5 Dragons. Et puis qui es-tu ? Juste un esclave que l’on a sorti des jupons de sa pute de mère, cracha de dégoût et de colère l’élu du Feu. » Son armure semblait pouvoir brûler tout ce qu’elle touchait. Des vagues de chaleur brûlante semblaient s’en échapper. En vérité, la Voix de la Paix avait toujours tu ses origines.
Oliurni ne broncha pas devant la provocation et garda les yeux fermés.
- On t’attend sur la plage, continua le Parangon du Feu en s’éloignant avec ses pairs.
Oliurni soupira et relâcha sa posture de méditation.
- Décidément, pas moyen d’être tranquille avec ces cinq là, fanfaronna t’il en ébouriffant ses cheveux hirsutes trempés de sueur. Mais au moins, ils ne savent pas ce que j’ai fait sinon, je ne serais pas en vie.

Celui qui avait permis à Gorak Fer de Lance de s’échapper avait rendez vous avec son destin et il le savait. Quelqu’un d’autre observait le moindre de ses pas. Une bulle cristalline flottait au dessus de l’île et permettait au chef des Dragons Immaculés d’observer la scène à quelques milliers kilomètres de là.

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:46

I L’eau

Sur la plage, seulement 4 Dragons étaient présents. Oliurni remarqua qu’Angoirna, élue de l’élément Eau, se trouvait debout sur les vagues de l’océan. Le jeune adepte les rejoignit vêtu d’un simple kimono de l’ordre tenant dans sa main une épée d’une qualité assez médiocre, ressemblant davantage à un sabre d’entraînement qu’à une véritable arme. Personne n’avait pensé à fournir à un humain une arme de meilleure qualité. Après tout, les humains ne sont là que pour servir les Sangs de Dragons, y compris dans l’ordre.
Il s’avança vers le bord de l’eau en saluant avec respect les Très Vertueux Parangons.

« Petit, montre aux autres que je ne me suis pas trompée, murmura la Belle Angoirna. » Issue de la lignée des 13 maisons, et donc descendante même de l’Impératrice, nombre de voix murmurait qu’elle avait hérite de sa beauté et de sa clairvoyance.
Elle s’agenouilla. « Vague du Dragon ». Son armure de jade noir sembla osciller puis soudain, l’eau se souleva. Du côté de la berge, l’eau commença à se retirer sur plusieurs dizaines de mètres.
L’élu de l’air se tourna vers ses pairs, effrayé.
- Elle est inconsciente ! C’est un mortel… Elle ne peut pas avoir recours à cette attaque. Même nous… Petit, fu…
Le Dragon du Feu l’interrompit :
- Fais lui confiance et sors nous de là, dit-il simplement.
A ces mots, l’air tourbillonna et permirent à chaque Sang de Dragon de flotter plusieurs dizaines de mètres plus haut.
Un mur d’eau de plus d’une vingtaine de mètres se matérialisa. Ces masses d’eau s’annonçaient dévorantes. Pour Oliurni, le temps sembla ralentir. Il avançait imperturbable. Seul un filet d’eau parcourait ses orteils nus. Il mit un genou à terre et plongea son épée dans le sable.
Alors que les flots fondaient sur lui, une explosion se produisit. Des sifflements stridents firent vibrer les berges de l’île. Les Parangons observèrent effarés. Le garçon avait réussit à scinder le courant d’eau en deux qui ignora alors la plage.
La Dragon de l’Eau réapparut à côté de ses pairs à genoux, peinant à retrouver son souffle « Cela fait longtemps que je n’avais pas rassemblé autant de quintessence, articula t’elle difficilement »

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:49

II La Terre

Oliurni quitta la plage pour rejoindre la position en contrebas des Dragons et s’inclina devant eux.
Un rire grave et tonitruant remua les airs.
« Ha ha ha, il me plaît. Un moustique qui est à peine mouillé après le tsunami d’Angoirna, moi ça m’éclate. C’est mon tour ! s’exclama la Montagne. »

Il sauta de son nuage et creusa un cratère dans le sol en atterrissant. Oliurni, l’anticipant, s’était largement reculé. Tandis, qu’il chargeait en beuglant comme un taureau, les pas de l’Exalté recouvert de son épaisse et impérieuse cuirasse de jade blanc devinrent plus lourd. Alors que la terre venait elle même renforcer son armure, il sauta à nouveau plusieurs dizaines de mètres de haut pour s’écraser à quelques mètres d’Oliurni qui préféra une nouvelle fois esquiver. Une nouvelle explosion se produisit ce qui fit trembler légèrement le bord de l’île. Des décombres formés, le Parangon de la Terre se dégagea et chargea à nouveau le jeune homme pour l’affronter au cors à corps. Tandis, qu’Hogro ne faisait que frapper avec ses poings d’acier, Oliurni rendait coup pour coup avec son glaive.

Olian détourna les yeux du combat qui venait de commencer pour observer sa consœur de l’Eau et découvrit avec stupéfaction que l’armure de jade avait été en partie détruite et une plaie béante à son épaule.
- Mais quand a-t-il ?
- Quand il a coupé ma vague… Heureusement, j’ai pu me dégager juste à temps mais il s’en fallait de peu.
- C’est absolument impossible qu’un humain puisse non seulement briser ton attaque mais aussi à te blesser comme ça, reprit le Parangon de l’Air. Hashingara, tu comprends ce qu’il se passe ? 
L’incarnation du Bois suivait avec attention le combat, ignorant presque la question. Rajak lui préférait faire des ronds de fumée, somnolant presque. Les échanges étaient encore trop faibles pour attirer son intérêt.
- Hashingara ?, insista Olian.
- Humain… Je ne sais pas ce qu’il a pu subir avec le « vieux » mais les talents de ce gamin sont prodigieux ou... monstrueux.
Je pense que vous avez tous compris – Angoirna la première – qu’il peut manipuler la quintessence. Au sein de notre ordre, ce n’est pas rare avec nos enseignements. Mais lui… Lui il peut également absorber la quintessence que nous dégageons du moins une partie et nous la renvoyer avec encore plus de fureur. Je n’ai jamais vu ça.
Aussi, plus longtemps dure l’échange, plus il se renforce. Voyer comme il tient tête à HOGRO.
Mais, il y a un contrecoup. Lorsqu’il explose, il donne également une partie de sa propre énergie. Ses réserves semblent très maigres donc il doit puiser dans sa propre énergie vitale. A terme, il va mourir.
Le Vieux, que lui as tu donc fait ? Murmura le Parangon du Bois.
Les incarnations du Bois, de l’Eau et de l’Air étaient captivées par le combat qui se déroulait sous leurs yeux. Malgré la douleur à l’épaule, Angoirna se félicitait de ne s’être pas trompée sur le jeune adepte.
Oliurni et Hogro, qui rigolait à plein éclat, se battait à un rythme effréné. Le sol grondait à chaque impact.
Ils reculèrent chacun se jaugeant à nouveau.

- Punaise gamin, je ne me suis pas autant amusé depuis mon combat avec l’autre crétin du feu. Voyons si tu encaisses ça…

Il chargea à nouveau en hurlant. Oliurni fit de même. Hashingara hurla à l’attention de ses compagnons.

- Protégez vous !

Une épaisse carapace de glace, impénétrable, se matérialisa autour d’eux.

Une formidable détonation se produisit, anéantissant ce qui restait de la plage et allant jusqu’à faire trembler les 5 pics. Des blocs de rochers de plusieurs tonnes se fracassèrent un peu partout.
Les 2 combattants étaient tous deux debout, l’épée d’Oliurni choquée à la cuirasse du Dragon de la Terre.
Hogro siffla d’admiration.

- Eh ben, tu as survécu à ça ? Bon, on va tester autre chose. Eh les copains, je vais niveler le terrain.

Les Exaltés auraient bien aimé retenir leur compagnon mais ils savaient que c’était peine perdu lorsqu’il était dans cet état.
La Montagne fit tomber son armure de jade blanc et plaqua ses mains au sol tandis qu’Oliurni brandit son sabre en défense.

« Attraction Céleste ».
Une voix surgit, presque bestiale. Les cuisses de l’Exalté terrestre doublèrent de volume et semblèrent s’enraciner dans la terre. L’île entière se mit à trembler. Soudain, par petits morceaux, la roche et la terre se désagrégèrent pour fuir telles une pluie montante vers les cieux. Le colosse hurlait toujours. Oliurni comprit assez vite ce qu’il se passait. Malgré tout, une pierre de quelques centimètres transperça son épaule.Une voix surgit, presque bestiale.
Comme si la gravité s’inversait, des morceaux de rochers se décrochèrent des nuages de terre et de roche, certains faisant plusieurs tonnes.
Oliurni commença à éviter les blocs les plus lents. Le jeune garçon se mit à sauter de rocher en rocher pour tenter de garder le contrôle puis la tempête s’intensifia inarrêtable. Un nuage de poussière finit par recouvrir l’île.

- Qu… Où est-il ? Hashingara lui même avait perdu le garçon de vue.

Le rire rauque du colosse surgit du choc de la roche.

- Petite souris, tu veux jouer à cache cache ? Ha ha ha, peu importe.

L’île trembla encore davantage. La masse de terre informe qui flottait dans le ciel se scinda en petites météorites qui vinrent percuter l’île. La gravité s’inversait. Aucune vie animale ou végétale ne pouvait avoir survécu.

De la fumée s’échappait des 5 pics, les volcans ne tarderaient pas à se réveiller.

- Il est où le moustique ? Il est encore en vie ? Riant aux éclats l’élu de la Terre.
Toutefois, Hogro avait tout donné dans cet enchaînement d’attaques et tenait à peine debout.
Le sol à ses pieds se mit à trembler. Oliurni en surgit en prenant totalement au dépourvu son adversaire et le renversa d’un uppercut.
Hogro, la Montagne était vaincu.

Oliurni, bien qu’étant rachitique à côté, aida à se relever le Parangon de la Terre. Hogro rejoignit ses pairs sans un mot. Il ne comprenait pas pourquoi il avait perdu ou encore pourquoi le gamin semblait n’avoir aucune blessure de son attaque la plus puissante.

- Mais c’est insensé ! Seul nous et le « Vieux » pouvons réchapper à une attaque de cette ampleur, beugla Hogro.

Hashingara secoua la tête désapprobateur.

Rajak qui avait assisté à la fin du combat s’impatientait :

- Olian, on sait que tu n’es pas un combattant mais c’est ton tour.
- Tsss… Toujours aussi pressé d’en découdre…, rétorqua le Très Vertueux Parangon de l’Air.

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:50

III L’Air

Avec une grâce infinie, porté par ses courants d’air, Olian rejoignit le sol. Les autres restaient dans les airs portés par un sort d’Olian.

Olian rejoignit Oliurni qui l’attendait assis, se reposant quelques instants et bandant la plaie de son épaule avec un pan de son kimono.

Olian, l’élu de l’Air, était jeune comme Exalté terrestre et incarnation de l’Air et n’affichait qu’à peine d’une dizaine d’années de plus que le jeune apprenti de la Voix de la Paix. Il portait une tenue écarlate et sa crinière épaisse bleu océan trahissait ses origines – le chapelet d’îles de l’Ouest.
Il tira sa ceinture qui se recroquevilla pour former une épée de jade.

La pointant d’abord sur le jeune garçon, il ramena la garde de son épée contre son torse. Olian contrairement à ses pairs ne portait pas d’armure pour l’occasion. S’il n’était pas un combattant, il était réputé être l’un des meilleurs sorciers du Royaume.

Oliurni se releva et s’inclina, avec révérence devant son nouvel adversaire et se mit en garde.
Les deux adversaires s’apprécièrent immobiles. Une bourrasque balaya la poussière formée par le précédent combat.

Le jeune immaculé fondit sur son adversaire. Il gagna du terrain à chaque passe d’armes, obligeant Olian à reculer. Oliurni avait pendant ses nombreuses séances d’entraînement adopté le style de combat du chef des Dragons Immaculés. Son style tourbillonnant permettait d’alterner attaques, feintes et défenses dans un rythme surhumain tout en faisant des boucles autour de son adversaire, tant est si bien que les passes d’armes étaient totalement imprévisibles.
Oliurni accéléra la cadence de ses coups de lame. Olian ne put échapper à un coup mortel qui le coupa en deux.

Oliurni revient en position de défense observant l’expression des derniers instants de son adversaire.

Mais Olian restait d’aplomb. Son corps ne saignait pas et ne souffrait d’aucunes blessures. Pire, il souriait.

- Tu sembles étonné mon ami.
- Effectivement, il y a de quoi. Vous devriez être mort.
- Tu n’es pas encore assez rapide pour ça ! Répondit le Parangon de l’Air.

Olian mit son glaive de jade sur son épaule, défiant son adversaire.
Le jeune homme répondit d’un coup d’épée d’une extrême rapidité. Cette fois ci, ses yeux le perçurent. Le corps de son adversaire venait de se dissiper l’espace d’un instant.
Oliurni enchaîna les attaques sans toucher une seule fois son adversaire et commença à s’épuiser. La blessure à son épaule et les combats avec les autres Dragons rendaient chaque coup toujours plus difficile. Son corps arrivait à ses limites. Mais, la Voix de la Paix l’avait amené à des retranchements bien pires.
Il ne trouvait pourtant aucune faille chez son adversaire qui restait immobile en souriant.
Lui aussi finit par s’immobiliser, genou à terre, dégoulinant de sueur et essayant de reprendre son souffle.

- C’est déjà mon tour ? Hogro a tenu plus longtemps que toi… reprit l’élu de l’Air.
- Lui ? Ce n’est qu’une brute sans cervelle, répliqua Oliurni oubliant le protocole avec un sourire.
Hogro, se tenant à plusieurs dizaines de mètres de la scène, se tourna vers ses pairs :
- Qu’est-ce qu’ils disent ?
- Que « tu es une brute sans cervelle », souffla l’élu du feu non sans un certain ricanement.

Oliruni esquissa un petit sourire en voyant la Montagne gesticuler de rage au loin.

« Brouillard de lames »

Un épais brouillard se matérialisa. L’élu de l’Air se fondit dans la brume.
Venus de nulle part, Oliurni tenta d’esquiver ou de parer les coups qui venaient lui entailler la chair mais ne voyait que le reflet de la lame de jade bleu qui surgissait au dernier moment.
Si les plaies n’étaient pas profondes, elles devenaient nombreuses. Il fulminait de ne pas pouvoir voir ou toucher son adversaire. Mais il se rappela les enseignements de son maître pour affronter un adversaire qui disposait de techniques supérieures.

Oliurni baissa sa garde volontairement, invitant l’élu de l’air à le frapper là où il le souhaitait. Il avait comprit qu’Olian était obligé de se matérialiser s’il voulait le toucher. C’est ce moment précis que le jeune immaculé choisit pour se disparaître et se matérialiser derrière Olian en une fraction de secondes. Il profita de cet infime laps de temps pour le plaquer au sol, une lame sur sa nuque. Le Très Vertueux Paragon de l’Air était lui aussi vaincu.

La brume se dissipa.

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:50

IV Le Bois

Hashingara, qui s’était rapproché, applaudit.
- Bien joué petit.

Il releva son compagnon de l’air.
- Pas mal Olian, tu es toujours aussi impressionnant.
- Mouais… Il a trouvé rapidement ma faiblesse.
- Oui… Il a reçu un entraînement hors du commun. Va donc rejoindre les autres.

Acquiesçant et saluant le jeune garçon, Olian lévita et rejoignit ses pairs.

- Je dois te féliciter. Personne n’est encore arrivé à nous affronter comme tu le fais…

Oliurni s’inclina :
- Merci Maître, articula t’il doucement son corps lui rappelant les terribles combats précédents.
Hashingara posa une main sur l’épaule du garçon. Ses plaies se refermèrent.
- Toutefois, je suis le pire ennemi que tu pourrais affronter, continua t’il en s’éloignant.
- Comment cela ?
- Tu as sans doute deviné que nous avons chacun une prédisposition quasi illimitée de notre élément. J’ai également une autre capacité. Je peux voir la quintessence, source de notre pouvoir à tous et également la contrôler au sein de mon propre corps.
Surpris d’autant de confiance de la part du plus sage des Très Vertueux Parangons, Oliurni se risqua à insister d’en savoir davantage.
- Je vais te montrer. Je doute que Rajak se satisfasse de notre simple échange. En garde, petit.

Oliurni reconnut dans la souplesse de ce nouveau combattant, l’enseignement de la Voix de la Paix. Ce nouvel élu devait être redoutable.
L’exalté décida d’attaquer fort dès le début. Hashingara porta une attaque sur le flan qui fut finalement paré par le jeune garçon. Ce dernier releva les lames entrechoquées et rétorqua par un puissant coup vertical. Hashingara se servit de l’inertie de ce coup pour former un coup tournoyant qui força Oliurni à échapper son épée.
L’élu du Bois rengaina sa propre épée de jade vert et profita de la stupeur de son jeune adversaire pour lui asséner un coup de poing et le renverser.
Oliurni, essuya son visage en sang d’un revers de la manche.

- Pas de doute, vous avez également reçu l’entraînement de notre Grand Maître.
- Oui mais ce n’est pas pour ça que tu perds contre moi… répondit Hashingara en l’aidant à se relever.
- Vous êtes vraiment plus puissant que les autres… lança évasivement l’apprenti.
- Oh non… Ils sont bien plus « puissants » que moi pour reprendre tes mots. Même Olian d’une certaine façon.
Mais il s’agit plutôt de ta faiblesse. Tu as grandi et tu n’as connu comme éducateur que le vieux maître. Je me trompe ?
- Non… admit Oliurni perplexe.
- Tu as un talent très singulier. Lorsque tu touches ton adversaire, ton corps – je ne sais comment – absorbe une partie de la quintessence que nous dégageons. Tu peux alors l’accumuler, la manipuler ou la renvoyer.
Mais cette capacité a deux défauts. Le premier, le plus important, tu expulses ta propre énergie vitale lorsque tu provoques tes attaques. Donc, plus tes attaques sont puissantes, meilleures sont tes chances d’y rester.
Le deuxième, c’est que tu es incapable d’affronter un humain. Ou du moins, ton corps s’est habitué à « ingurgiter » de la quintessence. D’où l’entraînement que tu as subi avec le « Vieux », il a voulu renforcer ton corps. Mais contre moi… cela ne suffira pas.
Je te battrai avec un doigt, continua t’il en levant l’index devant lui.
Attaque moi, tonna Hashingara.

Sentant sa rage montée, Oliurni chargea son adversaire alternant feintes, dégagements, projections, frappes et tournoya autour de l’Exalté du Bois comme il l’avait fait avec Olian. Comme annoncé, Hashingara bloqua toutes les attaques avec son index. Ce dernier répondit en assénant des coups fulgurants dans l’abdomen du garçon, l’immobilisant ainsi. La célérité des mouvements d’Hashingara ne permirent pas à Oliurni de voir la nouvelle attaque. Il s’écroula comme une poupée de chiffon.

- Ces coups sont mortels pour un humain. Mais les flux de quintessence d’un Exalté les protègent de ce type d’attaque.

Hashingara donna de nouveau coups à des points précis dans le dos d’Oliurni qui put reprendre son souffle à nouveau.

- Je sais ce que tu es.

Oliurni rugit et sauta sur son ennemi qui l’esquiva facilement.

- La fougue ne te servira à rien.

Oliurni réceptionna un uppercut qui le fit s’envoler de plusieurs mètres en arrière. Le garçon se releva vacillant, s’aidant de son épée plantée dans le sol.

- Que suis-je selon vous ? Hurla Oliurni de rage.

Tout le calme et la sérénité de ces dernières semaines étaient brusquement partis en fumée. Hashingara semblait pouvoir atteindre le jeune apprenti sur tous les plans. Oliurni suspectait que l’incarnation du Bois lisait dans les pensées.

- Un crétin, répliqua le Très Vertueux Parangon du Bois. Ta rage t’aveugle. D’ailleurs, les bienfaits de ta méditation de tout à l’heure semble s’être estompés.
Plus sérieusement… Tu es une arme… une arme redoutable contre les Exaltés.

Les parangons se regardèrent abasourdis. Même Rajak comprenait l’importance de ces mots. La jointure de ses mains blanchirent à leur paroxysme sur la garde de son épée. Il voulait en finir avec cette supercherie.

Hashingara, sentant l’agressivité de son frère d’arme, prit les devants.

« Forêt majeure d’épine »
Sur la superficie entière de l’île, de l’herbe commençait à pousser abondamment. Puis, soudain, des bois acérés émergèrent. Personne n’aurait pu se sortir indemne de ce pouvoir. Rapidement, le Dragon du Bois et l’apprenti du Chef des Dragons Immaculés disparurent sous la forêt d’épines.

Une tornade sillonna le ciel mais son émergence ne vint pas pas des nuages mais de la plaine.
La tornade balaya la forêt d’épines. Oliurni et Hashingara se faisait face, leurs armes à la lutte l’une contre l’autre.

Hashingara se recula avec un petit signe d’approbation.

- J’en ai fini en ce qui me concerne. Tâche de rester en vie. Tu as survécu aux attaques les plus puissantes que nous pouvions générer. Mais, Rajak est le guerrier le plus puissant de notre ordre et il est sacrément remonté contre toi et ce que tu représentes.
Il ne reconnaît que la force.

Posant une main amicale sur l’épaule du garçon, Hashingara leva les yeux au ciel

- Olian, tu peux me récupérer. On a terminé.

Hashingara regarda une dernière fois le garçon avec un peu de compassion. Rien ne serait plus pareil. Il en avait la certitude.

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1643
Age : 34
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   Jeu 1 Mar 2018 - 16:51

V LE FEU

Tandis que Rajak regagnait le sol transporté par les courants d’Olian, Hashingara s’assit sur un courant d’air.

- Olian, porte nous plus loin. Nous sommes clairement trop prêts.

Le nuage multicolore formé par les auras des Dragons grimpa dans les airs.

Rajak fulminait d’excitation et de colère. Il ne comprenait pas comment un humain pouvait atteindre leur niveau. Depuis peu, il avait atteint la forme ultime de son art et il comptait bien prouver à ses pairs que ses talents étaient incomparables à nul autre.

Oliurni attendait en position de défense. Sa lame n’était plus que l’ombre d’elle même et n’avait même plus de surface coupante. S’il avait presque tout donné, Hashingara avait perçu quelque chose en lui et il ne comptait pas le décevoir.

Rajak arbora une aura rouge écarlate. Ses yeux se mirent à briller de colère. Son armure de jade rouge sembla entrer en écho avec son aura et brûler elle même.
L’air lui même semblait s’embraser.

- Aucun humain ne pourra jamais me surpasser.

Le silence d’Oliurni l’énervait encore davantage. L’aura de Rajak grandit.

« Tempête de flammes »

L’herbe formée par Hashingara se consuma puis des geysers de vapeurs d’une chaleur extrême émergèrent un peu partout.

Oliurni dut les éviter mais Rajak commandait aux éléments. Alors que les 5 pics se réveillaient et noircissaient le ciel par leur fumée, les geysers se faisaient plus nombreux, plus agressifs.
L’apprenti immaculé avait pris l’habitude ces dernières semaines de rester immobile à côté de la fournaise du Mont Ashara mais ces geysers voulaient clairement sa mort.

- Impressionnant, le « Vieux » t’a bien formé mais tu ne m’échapperas pas, rugit le Dragon du Feu.

« Surf sur la tempête »

Tandis qu’Oliurni esquivait et sautait pour échapper aux brasiers fulminants, il vit du coin de l’oeil que Rajak se mit à léviter au dessus du sol.
- On y est… Le vrai combat va commencer. Observa Hashingara.

Porté par les courants d’air, Rajak fondit sur Oliurni tel une vague de feu foudroyante tandis qu’il évitait juste un nouveau geyser.
Le garçon encaissa la violence du coup mais fut projeter dans les airs. Rajak continua sa course, contourna le gamin et lui assena un nouveau coup. Oliurni n’avait pas le temps de retourner au sol que Rajak était à présent sur son flan.
Un coup terrible l’envoya percuter la surface de l’île. Un mini cratère se produisit.

Rajak éclata de rire

- C’est déjà fini ? Angoirna, c’était ça le garçon dont tu nous parlais qui devait tous nous surpasser.

Mais les 4 Dragons restaient concentrés les yeux rivés sur le cratère. Rajak suivit leurs regards. Les rochers crépitèrent puis explosèrent. Oliurni se redressa. Son visage et son regard sinistre n’affichait plus rien d’humain. Une brise semblait glisser tout autour de son corps.
Rajak beugla de colère et fondit sur son adversaire. En une fraction de seconde, ce dernier se retrouva derrière lui et lui décocha un terrible coup d’épée. L’armure de jade rouge se fissura et l’exalté du feu envoyé au tapis.
Les parangons en étaient abasourdis.

Rajak cracha du sang.

- Il a osé… Il a osé… fulminait le parangon du feu.

Les 5 pics rugirent. Les geysers explosèrent.

« Vie sur les flammes »

La terre se soulevait par endroit. Mais des cônes de vapeur tangibles apparaissaient un peu partout sur l’île.

A son tour, Rajak apparut derrière Oliurni et voulut le couper en deux. Ce dernier disparut.
Rajak le suivit à chaque fois que le garçon revenait. Puis, leurs mouvements furent impossibles à suivre.
Alors que la cendre commençait à recouvrir le paysage. Des impacts colossaux raisonnaient dans le ciel encore et encore.

- Rajak m’a dépassé… marmonna Hashingara.
- Oui mais Oliurni n’est pas en reste, souffla Angoirna. Je ne les vois plus.

Des cratères se formaient ça et là sur la surface de l’île sous l’énergie portée par les deux combattants.
Un rugissement se produisit, l’élu du feu réapparut. Oliurni décocha un coup terrible qui envoya le Dragon du Feu dans les Airs à moitié inconscient. Olian le rattrapa dans les airs.

- Mais ce n’est pas possible. Utilisons notre attaque ultime. Dit-il tremblant de rage à destination de ses pairs.
- On ne peut pas faire ça Rajak, elle nous est tolérée qu’en cas de dernier recours, répondit Hogro en voulant temporiser.
Rajak se redressa et secoua son frère d’arme.
- Non, on ne peut pas laisser faire ça. C’est un humain ! Un humain ne peut pas nous être supérieur. C’est notre Ordre qui en sera lésé, tonna t’il.
- Il n’a pas tort Hogro. Toutes les litanies de notre Ordre sont fondées sur notre supériorité. Un humain nous mettant à mal remettrait tout en cause.
- Comment ? Même toi Hashingara ?

Rajak surpris par la position du Dragon du Bois lâcha la Montagne.
- Bon ben, si vous êtes tous d’accord… Je suis curieux de savoir ce que vous allez dire au « vieux » fanfaronna t’il.

« Attaque élémentaire suprême »

Leurs auras brûlèrent en harmonie et semblèrent fusionner. Leurs auras grandirent et devinrent tangibles. L’énergie commença à ravager l’île quand elle atteignit Oliurni.
Un flash aveuglant se produisit. Une aura d’énergie plus grande encore vint percuter celle des Exaltés.
L’explosion fut si grande qu’un tremblement fut ressenti jusqu’à la capitale du Royaume.

Après un moment qui ressemblait à une éternité, la poussière, la fumée et les décharges de quintessence se dissipèrent. L’île avait été anéantie. De l’eau, les Très Vertueux Parangons émergèrent et se raccrochèrent tant bien que mal à un petit rocher seul témoin de l’ancienne île. Leurs armures avaient été brisées, ainsi que la plupart des os de leur corps.

- Bon sang… C’est pas vrai… fit Rajak peinant à retrouver son souffle, son corps ensanglanté.
- Oui, il nous a battu, admit Hashingara.
Le corps d’Oliurni avait néanmoins disparu. Angoirna le fit ressortir de l’eau grâce à une bulle d’air qu’elle avait formé.

Rajak s’effondra sur le rocher en rigolant.

- Ok les amis, vous aviez raison. Aujourd’hui, le 6e Très Vertueux Parangon est né. Oliurni, tâche donc de survivre…
Ha ha ha… Hogro tu avais raison. Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir raconter au Vieux.

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat de l'île aux 5 Collines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat de l'île aux 5 Collines
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat de combat et prise de flan
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» premier combat du tournois . 2 contre 2
» Stewart Mary - Les collines aux mille grottes - Le cycle de Merlin tome 2
» Coe David B. - Le combat des innocents - La couronne des sept royaumes T4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope's Requiem :: Section JDR :: Table 8 Exaltés-
Sauter vers: